Le projet d’immunothérapie de rupture porté par Biomunex Pharmaceuticals, société installée dans la Pépinière Paris Santé Cochin, reçoit près de 3 millions d’euros dans le cadre du “Grand Défi Biomédicament”.

Piloté par Biomunex, aux cotés de l’Institut Curie et de GTP Bioways, le projet BiXAb5 de redirection de lymphocytes T non-conventionnels vise à développer une approche de rupture en immunothérapie, s’appuyant sur des anticorps bispécifiques.

Ce projet unique, d’un montant total de près de 5,6 millions d’euros, obtient le plus important financement de l’appel à projets “Grand Défi Biomédicament” lancé par le Gouvernement.

Lire le communiqué de presse